Aller au contenu principal
Concert
Dispositif
Gratuit

ven. 13 avril 19H30

TREMPLIN MAIN SQUARE 2018

Demi-Finale

Les 4Ecluses Salle de concert
Réservation fortement conseillée

Suite à l'appel à candidature lancé en début d'année, 5 groupes ont été sélectionnés pour cette soirée de demi-finale ! En jeu, la possibilité pour ces groupes de se produire sur la scène de la « Green Room » lors du Main Square festival les 6, 7 et 8 juillet prochains. Vous aurez peut-être la chance de découvrir en avant-première les trois groupes régionaux qui rejoindront la programmation du festival aux côtés d’Orelsan, de Jamiroquai ou encore de Depeche Mode...

Baasta!

Entre electro sans la mèche, punk sans les chiens , rap sans vocodeur et rock sans l’air français, le duo BAASTA ce sont des beats percutants, une basse ronflante, des textes à l’humour acide et une guitare tranchante.

Double T

DOUBLE T, est un auteur interprète amiénois de 21 ans évoluant dans le milieu du hip-hop. Son premier EP "Double T" en ligne le 21 Avril 2017 dévoile les deux facettes de l'artiste: "Théo" le jeune terre à terre et "T-High" son alter ego maléfique. Le rap planant et nébuleux de DOUBLE T casse les barrières entre réel et illusions, nous entraînant dans un univers nocturne, aussi sombre que lumineux.

Jack's On Fire

Vincent et Claudia sont les deux visages d’une seule et même entité : Jack. Les influences du duo s’étendent des Clash à Eminem, en passant par les Voidz, Iggy Pop, Die Antwoord et les Artic Monkeys.

Jack est le nerf à vif dans une dent cassée.
Jack est l’éclat de verre dans un coeur béant.
Jack est l’ombre d’un reflet bancal,
Jack est le besoin ardent de passer de l’autre côté,
Jack est folie, passion, rage et volonté.

Jelly Bean

JELLY BEAN, c'est le doux nom que quatre garçons ont choisi de donner à leur crush obsessionnel pour la pop music. Une Pop glam taillée pour les booms, aux orchestrations sirupeuses tout droit sorties d'un 007 - époque Roger Moore, bien entendu - aux choeurs grenadines et aux guitares polishées.

The Deans

Si James Kerouac avait eu un bébé éprouvette avec Georges Orwell et que Joe Strummer l’avait adopté puis l’avait nourri au Rock & Roll et à Dylan; Si ce gosse avait fugué et était parti habiter avec oncle Thom Y. et Tante Muse dans leur abri anti-atomique perdu dans le désert californien; Si tonton et tata avaient demandé à Kubrick de laver le cerveau du pauvre gosse à grand coup de rock hypnotique, électro et progressif; Si le gosse, à 16 ans était parti sillonner les routes tout seul... Alors ce gosse pourrait s’appeler THE DEANS.