Aller au contenu principal
Concert

sam. 23 mars 20H00

LES PARADIS
ARTIFICIELS :
Flynt + Zamdane
+ Lexa Large

Rap / Hip Hop

13€
10€
Les 4Ecluses Les 4Ecluses
Organisé par Les 4Ecluses et AGDL

Treizième édition pour le Festival Les Paradis Artificiels qui sort des limites de l’agglomération lilloise pour prendre une dimension régionale.  Ainsi des concerts sont organisés à Amiens, Béthune, Dunkerque et Oignies. Ces temps forts marquent l’ouverture du festival et sont pour l’occasion renommés Paradis Sonores.

 

FLYNT (FR/Paris)

Scotché au rap depuis 1990, FLYNT a commencé à rapper en 96 et s’est fait connaître sur cassettes et maxis vinyles. Son truc à lui a toujours été l’écriture : raconter, donner du sens, trouver l’image forte, le mot juste, faire passer des messages et transmettre des émotions… il aime ça, depuis tout petit, bien avant de prendre une claque avec le rap US et les productions des premiers groupes de rap français. Considéré comme une des meilleures plumes francophones, FLYNT roule en indépendant depuis toujours. Ce qui importe pour lui dans la musique c’est d’être libre avant toute autre chose. Ainsi, il a réalisé et produit tous ses disques qui ont tous trouvé leur public.

 

 

 

 

 

ZAMDANE (FR/Marseille)

Il a découvert le rap très tard. Et depuis, il n’a plus que ça en tête. Après avoir sorti plusieurs singles dont le déjà culte « Favaro », ZAMDANE est invité pour un freestyle sur Le Règlement, il est le personnage principal du Grünt spécial Marseille et l’invité de Jean Morel sur Nova. Avec son crew de potes producteurs, réalisateurs ou designers, l’idée est d’illuminer Marseille et la southside. Voir d’y mettre le feu.

 

 

 

 

 

LEXA LARGE (FR/Lille)

LEXA LARGE propose une musique moderne, captivante et audacieuse. Son rap sans filtres aux sonorités électroniques et aux rythmes impétueux inspirés entre autres par le Grime ou le UK Garage compile des instants de vie et met en scène les relations humaines et sociales, non sans humour. Parfois désabusé narrant son quotidien de monsieur-tout-le-monde à travers des textes percutants et soignés, le lillois au flow fulgurant s’éloigne des poncifs du genre pour se dévoiler, entre auto-dérision assumée et réflexions existentielles d’un jeune trentenaire de 3ème millénaire.