Aller au contenu principal
Concert

sam. 28 avril 20H30

Concrete Knives
+ Okay Monday

Les 4Ecluses Salle de concert
Organisé par Les 4Ecluses / Association Arts Scéniques Rocks

Concrete Knives

Cinq ans après leur premier album « Be your own King » et leur première venue aux 4Ecluses, les CONCRETE KNIVES reviennent sur le devant de la scène avec un second album intitulé « Our hearts », dont la sortie est annoncée le 23 février 2018 en France.

Avec sa pop indie, joyeuse et barrée, CONCRETE KNIVES est la sensation de la presse musicale française en 2011. Le groupe signe même sur le mythique label anglais Bella Union (Beach House, Fleet Foxes). Ce premier album, Be Your Own King (2012), connaît un succès qui leur permet de donner 150 concerts à travers l’Europe (Angleterre, Pays Bas, Belgique, Italie, Allemagne), et de s’offrir le Trianon de Paris en point d’orgue d’une folle aventure entre amis. Voilà sans doute pourquoi « Our Hearts » (Vietnam/Because), second disque du groupe, ne sort que cinq années après son prédécesseur. Il fallait prendre du recul, analyser, grandir, se faire les dents sur des projets solo (Samba de la Muerte, FAROE,ELECAMPANE etc.) pour mieux se retrouver, ensuite.

Il en ressort « Our Hearts », un album puissant, aux structures soignées et maîtrisées, à l’énergie punk, quelque part entre les Pixies (Tightrope), les Yeah Yeah Yeahs ou les Talking Heads, une référence évidente, dont on retrouve les influences world. Et que l’on se rassure, les CONCRETE KNIVES n’ont rien perdu de leur sens inné des riffs accrocheurs et des refrains qui butent !

Okay Monday

Après quelques dizaines de chansons bricolées sur des EPs physiques et digitaux, OKAY MONDAY a pris un tournant radical pour enregistrer son vrai premier album : plus question de nappes de claviers ou de guitares en triple exemplaire, c’est tout en live que les trois lillois ont capturé ces 11 titres, petites bombes power pop qui réaniment l’air guitar qu’on avait gardé en main sans le savoir. On pense bien-sûr aux nineties, à Weezer ou à Fountains of Wayne, et à leur écoute on se demande bien ce qui pourrait y manquer, tant on imagine le groupe les interpréter comme ils le feraient dans un garage : droit dans la gueule mais avec le sourire. A paraître sur 62 TV records, « I Love You Keep Driving » promet de belles choses à un groupe qui semble avoir trouvé sa voie dans cette formule qui leur va comme un gant à trois doigts, rien de trop.