AGENDA

digitick A+ A- Imprimer Envoyer
AddThis

4 mai 2016

20:30 - 9€ / 6€ (abonnés ; 4x4)

Papier Tigre + Margaret Catcher

Rock

PAPIER TIGRE creuse un sillon de rock innovant et sans compromis dans la veine de This Heat ou des Minutemen. Loin des sentiers balisés, le groupe s’est forgé une réputation scénique à coup de tournées marathons un peu partout dans le monde (Europe, USA, Amérique Latine, Asie) et d’invitations prestigieuses (ATP Festival). Un son singulier qui se mue depuis 10 ans à l’aide de 3 albums et plus de 500 concerts, sans oublier les multiples projets parallèles (​’​La Colonie de Vacances​’​, Room 204, the patriotic sunday, Al Von Stramm, Seilman Bellinsky) qui donnent encore plus de grain à moudre au trio hyperactif.

Sur le nouvel album "​The Screw"​, PAPIER TIGRE fait le grand écart entre la transe et l’instantané. Les Nantais se jouent des formats et des codes, des genres et des étiquettes et se métamorphosent sur chacun des 9 morceaux en équilibristes parfaits, sur la corde raide, regards droit devant, sourires aux lèvres.

"​The Screw"​ q​u’il faut interpréter comme « l’arnaque » voire « la baise » est un recueil acide au rire jaune comme une tartine de confiture qui tombe du mauvais côté. Il y a matière à se faire avoir par ces chansons impolies, vivantes et bagarreuses, ces ambiances changeantes et cette pulse qui mène inlassablement la danse. Des moments de grâce égrenés tout au long de ce quatrième album s’offrent à celui qui s‘y aventure, et deviennent plus saisissants encore à chaque nouvelle écoute.


MARGARET CATCHER ça ne vous dit rien ? C’est le duo azimuté composé de Pierre Level et Xavier Leloux que nous avions eu l’occasion de présenté par le passé : une première fois lors d’une soirée organisée dans un bar, et la seconde fois lors de Dunkerque 2013 sur le bateau du Stubnitz. « Les Margarets », comme on aime a les appeler, sont probablement pour nous l’une des formations rocks la plus inclassable, la plus surprenante, et pourtant encore trop peu connue dans le genre. Une occasion de vous inviter à les découvrir absolument !

Imaginez un son rock augmenté d’un duo basse-batterie qui syncope entre les distos noise, les synthés rétros et des paroles qui auraient été prêchées par un ordinateur péniblement remis du bug de l’an 2000. Les outils les plus « technoïdaux » de la musique actuelle : vocodeurs, capteurs sensoriels, pads et pédales en tout genre s’invitent à la fête. Dans un concert épileptique où tous les coups sont permis, MARGARET CATCHER sait mener son public dans des espaces insoupçonnés dont elle détient le secret.

Écrit au gré de trajets sur les rails, le dernier Ep du groupe, « TER », est l’ode au voyage de MARGARET CATCHER. Il raconte l’exaltation d’abandonner sa routine pour un temps ou pour toujours et les mystères qui arrivent avec ça...

★ Isabelle Arvers jouera en live à des jeux vidéo indépendants et expérimentaux pendant le concert de Margaret Catcher. Une performance unique de « gamejaying » où les images de jeux seront projetées sur grand écran derrière les musiciens. Le public pourra ainsi découvrir les univers très riches et divers de jeux vidéo méconnus et apprécier en exclusivité une pratique détournée de jeu vidéo.