AGENDA

digitick A+ A- Imprimer Envoyer
AddThis

17 mar 2017

20:30 - 9€ / 6€ (abonnés ; 4x4)

7 WEEKS + THE DISTANCE

Rock / Stoner / Alternatif

7 WEEKS, sort son nouvel album « A farewell to dawn » chez Overpowered Records/L’Autre distribution en octobre 2016. Formé en 2006 par Julien Bernard (Chant-Basse) et Jeremy Cantin-Gaucher (Batterie), 7 WEEKS a su au fil des concerts et des disques s’affranchir du stoner des débuts et créer un style inventif, mixant habilement tension et puissance avec sensibilité et expérimentation. Il en résulte des morceaux uniques, très organiques mais sophistiqués, un rock massif, nourri aux mélodies mais se faisant un malin plaisir à contourner le convenu. Enregistré à Paris par Francis Castes, « A farewell to dawn » fait suite à ‘Carnivora’ (2013) qui avait emmené le groupe sur les routes Européennes et les festivals (Hellfest, Printemps de Bourges, Rock for People (Cz), HammerFest (Uk) ainsi qu’auprès de supports prestigieux (Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, The Damned, Triggerfinger).


THE DISTANCE réinvente l’esprit du rock tel qu’il n’aurait jamais dû se perdre sur la distance. Rock, hard rock, pop, stoner, new-wave, grunge, héritage des 90’s… Peu importent les mots que l’on voudra coller sur ce cri séminal tant espéré que désespéré. Entre poésie chahutée et crasse magnifique, le groupe parisien distille une émotion de tous les instants. Entre le deuil, la rage et l’exultation, les chansons s’égrènent telles des tronçons du chemin : la distance parcourue, et celle à venir que nous suggère la ligne d’horizon. Si lointaine et pourtant tellement pleine de promesses. Issus de tous les milieux musicaux électrifiés imaginables – de la pop au grindcore -, les membres de THE DISTANCE ont créé une bête hybride qui ne ressemble à rien d’identifiable, mais qu’on a l’impression de connaître par coeur tellement son cri résonne en nous.